Le Vatican persiste dans sa raison d’être intégriste et rétrograde

mercredi 28 janvier 2009
par  jp.bonnet
popularité : 93%

LE VATICAN PERSISTE DANS SA RAISON D’ÊTRE
INTEGRISTE ET RETROGRADE

Premier acte :

Le trois janvier 2009, l’Osservatore Romano, la « Pravda du Vatican » publie un article du Président de la fédération internationale des associations de médecins catholiques qui dénonce « les effets dévastateurs de la pilule sur l’environnement » . En effet les femmes « par leurs urines relâcheraient des tonnes d’hormones dans la nature » , ce qui deviendrait «  l’une des raisons non négligeable de l’infertilité masculine » ! C’est la faute aux femmes doublement coupables de polluer et de casser la puissance génétique des mâles.
Décidément depuis Galilée et Copernic rien ne change dans l’Eglise !

Deuxième acte :

Le 24 janvier 2009, Benoît XVI réhabilite quatre évêques intégristes dont un authentique négationniste Richard Williamson qui a encore ces jours-ci déclaré à la télévision suédoise que pour lui « seulement 200 000 à 300 000 juifs avaient péri dans les camps de concentration mais pas un seul dans les chambres à gaz » .

Décidément le refoulé de son enfance autrichienne sous régime nazi revient en permanence chez Ratzinger ! et on veut faire sauter la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

C’est la plus belle illustration de ce que la loi de 1905 nous protège en matière d’intrusion du religieux dans la politique, l’éducation et l’histoire.

Imaginez un ministre de la sorte, intégriste catholique au ministère de la santé !

Charles ADAM – Président du CDAFAL du Rhône
Jean-Marie BONNEMAYRE - Président du CNAFAL