Le parlement bafoué... de nouveau

jeudi 4 février 2010
par  jp.bonnet
popularité : 94%

Communiqué de Presse CDAFAL DU RHÔNE

Le parlement bafoué ... de nouveau

Alors que nous sommes en plein débat pour la révision des lois sur la Bioéthique, le CDAFAL (Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques du Rhône) s’étonne des prises de position faites à titre privé par le Premier ministre François Fillon et le Ministre de la santé Xavier Bertrand.

Sur le sujet de l’euthanasie et de l’anonymat du don de sperme et de gamètes, les ministres ont influencé par leurs propos, des décisions qui restaient du domaine du Sénat pour l’un et de l’Assemblée nationale pour l’autre.

De ce fait, alors que la majorité des sénateurs semblait favorable suite à la fusion de trois propositions de loi par leur commission des affaires sociales à une assistance médicalisée pour mourir, ce texte a été rejeté.

Le projet de loi sur la révision de la loi bioéthique laissait penser que l’on se dirigeait vers la levée de l’anonymat des dons de sperme et de gamètes, mesure vivement souhaitée par Roselyne Bachelot, la prise de position du ministre de la Santé vient en anticipation sur le débat des députés.

Sur ces deux sujets, rappelons que la majorité des français s’était prononcée en faveur d’un changement de législation.

Le CDAFAL dénonce l’amalgame fait entre des positions qui sont du ressort du domaine privé, et de prise de parole publique.

La démocratie ne sortira pas grandie de ces confusions des genres, entretenues volontairement par le pouvoir central pour influencer les sénateurs et députés qui avaient entendu l’opinion des français et qui avaient fait preuve d’une volonté de changement.