110 ème anniversaire de la loi de 1905

lundi 23 novembre 2015
par  jp.bonnet
popularité : 10%

110ème anniversaire de la Loi de 1905

Par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (27 août 1789), c’est une nouvelle société qui est fondée : elle repose sur l’existence d’individus autonomes, tant par rapport aux autres, qu’à l’égard de tout pouvoir, notamment celui de sa communauté religieuse.

L’homme (la femme) devient une personne, un sujet autonome. La première des libertés que lui garantit la société, c’est bien la liberté de conscience ! Que le groupe où l’homme/la femme évolue, n’exerce sur son esprit aucune pression, aucun modelage, voilà une des conditions de la liberté ! Dès le 3 septembre 1791, l’Assemblée adopte le principe du pluralisme religieux, ce qui induit que chacun est libre d’exercer le culte religieux auquel il est attaché, ou de ne pas en exercer.

Deux restaurations monarchiques et une restauration d’Empire ont fait mûrir, chez les républicains, l’idée d’une séparation des églises et de l’Etat ; avec la loi de 1905, claire, nette, limpide, une pierre importante et décisive a été mise en place, en faveur de l’édifice laïque et républicain.

La République française devenait un modèle et un phare pour de nombreux pays !

Matrice des libertés, la Constitution de la 4ème République et de la 5ème République intègre la dimension laïque de la République. La laïcité est toujours une espérance pour le XXIème siècle !

Pour le CNAFAL, l’école de la République est essentielle pour le CNAFAL, tout enfant de la République a droit à une éducation laïque qui le conduit sur le chemin de son émancipation future.

C’est pourquoi, le CNAFAL s’associe à la manifestation, initiée par la Libre Pensée, le 5 décembre à Paris, place de la République à 15h

Jean-Marie Bonnemayre, Président du CNAFAL
Jean-François Chalot, Secrétaire Général,